Documentaires musicaux

35

A so nice Nice Festival

Jazz très éclectique s’il en fût, commme l’aurait dit Charlie Parker : “Je serai heureux si ce que je joue était simplement -musique- “

Viviane Scinasi a invité au “Nice jazz Festival” des artistes déclinant le jazz sous des modes si différents que c’est vraiment là une représentation de la musique du monde entier, la world music comme on dit aujourd’hui. Nous sommes loin ici d’un jazz réservé aux initiés et c’est là toute la force de ce festival qui a capté un large public. près de 60 000 spectateurs.

Les influences dans le jazz- évolutif plus que jamais- des autres musiques du monde, et tel que peuvent le témoigner tous les groupes qui participent à ce festival, nous ont amené à scinder le programme en quatres volets.

1/ Introduction historique

Jazz classique, soul, Blues, Rhythm’n blues, Tap Dance.
B.B.King avec remise de médaille. John Ellison. Solomon Burke. Kool&The
Gang (Linda Hopkins et Marva Wrignt). Siedah Garrett. The Art of Four.
Abron Samad Grover . Syl et Jimmy Johnson. Stéphane et André persiany.
J.P Cassel et R. Utreger.

2/ Latino et afro jazz

El indio. Los Acerekô (avec Alfredo Rodrigues et Tata Guïnes).
Chano Dominguez. Jaleo. Susana Baca. Orlando Poleo. Bebel Gilberto; (Césaria Evora).
Omara Portuando. Jerry Gonzalez. Régis Gizavo. Djura. Rokia traoré.

3/ Techno jazz, Groove, Funk

Avec influence électro et autres rythmes dans l’air du temps reggae, raï, rap ... ainsi que les meilleurs représentants de la scène nordique.
Budge wesseltolf. Erik Truffaz. Mino Cinelu& DJ. Esbjörn Svensson. Zuco 103. Cheb Mami (raï) .
Tiken Jah Fakoly (reggae) . Nguyên Lê . Brooklyn Funk Essentials. Les mystéres d el’Ouest. Jazzanova.

4/ Modern jazz et Girl Power.

Michel Portal. Stéphane Persiani sextet. Acoules sax. david Linx.
Dee Dee Bridgewater. Anja Garbarek. Suzane Vega. Patricia Barber.
Carmen Consoli. (jazz folk). Lisa Edahl.

Fiche Technique :
Genre: musical
Durée : 6/ 52 mn
Format : Beta Num 16/9
Réalisation : Jean-Pierre Zirn / Bernard Ferry

Lire la suite... Retour...
36

Biniou, vous avez dit biniou ?

Le Biniou : voici pour commencer un terme bien péjoratif pour désigner la cornemuse bretonne, le biniou-Koz. En effet, le biniou ne bénéficie pas des lettres de noblesse de la harpe celtique ou d’instruments venus de la musique classique. D’un mauvais flûtiste, on dit qu’ « il ferait mieux d’aller jouer du biniou ! »

Pourtant, le biniou-koz est sans aucun doute l’instrument le plus traditionnel et le plus populaire de Basse-Bretagne. Il en existait dès la fin du XVIIIème siècle, et probablement antérieurement. Avec le concours de luthiers, de musiciens et de musicologues, nous partons à la découverte de cet instrument qui revient à l’honneur, allant jusqu’à être enseigné au Conservatoire de Lorient.

Fiche Technique :
Durée: 54 minutes
Thématique: Historique et musical
Auteur: Jean-Pierre Zirn
Réalisation: Jean-Pierre Zirn
Producteur délégué: La Seine TV
Co-production: TV 10 Angers
Support: Beta SP – DV Cam
Année: 2004
DatesTournage: 2003

Lire la suite... Retour...
37

Le Méta Instrument

En cours

Puce Muse

Musiques : François Bayle, Serge de Laubier, Kristof Hiriat et Jean-Sebastien Bach

Lire la suite... Retour...
38

Les amis de Georges



Fiche Technique :
Production 2008

Lire la suite... Retour...
40

Métro Academy

Qu'un air de saxo résonne dans le lointain et le voyageur, soudain plus léger, est transporté ailleurs...

Le musicien underground, troubadour des sociétés urbaines contemporaines est une espèce mutante. Devant un public volage, ingrat, mais aussi parfois connaisseur et sympathique; il compose, répète, s'entraîne... En un mot, il fait ses classes en espérant des jours meilleurs: une véritable salle de concert , un disque... une reconnaisance.

Fiche Technique :
Réalisation: Jean-Pierre Zirn
Durée: 52 mn
Diffusion: TRACE TV (juin 2005)

Lire la suite... Retour...
41

Rhoda Scott, l'organiste aux pieds nus

On l’appelle l’organiste aux pieds nus Rhoda Scott, est une organiste et chanteuse de jazz américaine née en 1939. Rhoda Scott est peut-être l'organiste qui a le mieux réussi à révéler les nombreuses possibilités de l'orgue Hammond.

De son arrivée en France en plein mai 68 aux derniers jours du Duc des Lombards fameux club de jazz à Paris avant son retour à New York, Rhoda se raconte. Le bilboquet des années 80 où elle va rencontrer Raoul son futur mari et manager. Rhoda Scott associe des aptitudes classiques à un grand talent pour le jazz et la musique religieuse. Cette ambassadrice de l’orgue Hammond a enthousiasmé un large public à travers le monde entier depuis quarante ans. Elle aura joué avec les plus grands, Ray Charles, George Benson, Count Basie, Ella Fitzgerald, Sarah Morrow. Nous la retrouverons dans ce film depuis la première émission télévisée avec Denise Glazer, à ses concerts dans les clubs de jazz parisiens , lors des festivals d’orgue Hammond, ses anniversaires en musique, et ses principales compostions, avec ses anecdotes, tel l’histoire d’Hebbtight illustrant le son de la marée.. Et puis les fameuses batailles d’orgue, avec tous les amis organistes, des souvenirs inoubliables pour Rhoda.

Fiche Technique :
Production : La Seine Tv Réalisateur : Jean-Pierre Zirn Durée : 60’24’’ Année : 2011 Format : Full HD 16/9

Lire la suite... Retour...
42

Rue des Lombards

L'histoire des clubs de jazz parisiens de la fameuse rue des Lombards, Le Baiser Salé, le Sunset/Sunside, le Duc des Lombards.

Pour la fermeture temporaire du Duc des Lombards qui se refait une santé pour novembre 2007, de nombreux musiciens habitués viennent pour une dernière jazz session
Hal Singer, Gilles Naturel, Alain Jean-Marie, Philippe Soirat, Rick Margitza, Jacky Terrasson, Anne Pacéo, Christian Escoudé, Pierre Christophe, Lenny Popkin, Ramon Lopez, Joakim Kühn, Jean-Jacques Elangué, José Caparros, David Sauzay, Simon Tailleur, David Grébil, Ahmet Gulbay

Extraits :

Visionner l'extrait n°1

Lire la suite... Retour...
43

Stéphane Grappelli - un siècle de Jazz

« J’hésitais à faire de la musique moderne sur le plus classique de tous les instruments, le violon… Le génie de Django a balayé toutes mes craintes. » Stéphane Grappelli.

2008. Les clubs de la rue des Lombards, comme tous les festivals d’été fêtent le centenaire de Stéphane Grappelli, le plus grand violoniste de jazz français, surnommé "Mister Swing". Joseph Oldenhove, son compagnon de toujours raconte, au cœur de Montmartre, où flottent encore les arpèges de Stéphane, la rencontre du violoniste avec Django Reinhardt, la naissance du mythique Hot Club de France, la carrière fabuleuse d'un génie de la musique.

D'autres amis témoignent : luthier, impresario, ses fidèles accompagnateurs Marc Fosset, Patrice Caratini, Martin Taylor et Jean Philippe Viret et les grands musiciens du jazz qui ont eu le privilège de jouer avec lui : Martial Solal, Marcel Azzola, Didier Lockwood, Claude Bolling, Daniel Humair, Florin Nicolescu, Maurice Vander avec lequel il composa la musique des Valseuses de Bertrand Blier… Autant d'occasions de revoir et entendre des concerts mémorables donnés à l’Olympia, au thêatre du Châtelet ou à la Nouvelle-Orléans.

Stéphane Grappelli laisse un fabuleux héritage de violon jazz que tous les musiciens, en particulier les jeunes, interprètent avec un immense plaisir : des mélodies que nous connaissons tous mais aussi, par-dessus tout, le "son Grappelli" dont la moindre note suffit, dans le monde entier, à faire rêver de Paris.

Fiche Technique :
Durée : 120 mn
Genre : Documentaire musical
Auteur : Jean-Pierre Zirn
Réalisateur : Jean-Pierre Zirn
Producteur délégué : Jean-Pierre Zirn
Co-production : Mezzo
Année : 2008
Dates tournage : 2008
Diffusion: Mezzo, le 26 janvier 2009 à 00:00

Lire la suite... Retour...
44

Teleen - la Harpe Celtique

Depuis sa renaissance en Bretagne, au milieu du XXème siècle, la harpe celtique bénéficie d'un développement inespéré et difficilement imaginable il y a seulement cinquante ans.

À une époque où les genres musicaux se font connaître partout dans le monde et, parfois, s'interpénètrent, et où les échanges entre cultures n'ont jamais été aussi forts, elle semble trouver une place originale au sein de la musique contemporaine.
De ces échanges sont nées des trajectoires musicales bien différentes de son principal répertoire. Actuellement, la harpe celtique connaît une renaissance dans les pays celtiques, la Bretagne, l'Ecosse, l'Irlande et le Pays de Galles, mais aussi ailleurs. Le répertoire va de la musique du moyen âge, de la renaissance, du baroque jusqu'à la musique contemporaine. Mais la part la plus importante est la musique traditionnelle des peuples, avant tout des pays celtiques.

Fiche Technique :
Durée : 52 mn
Thématique: Musical
Auteur : Jean-Pierre Zirn
Réalisateur : Jean-Pierre Zirn
Producteur délégué : La Seine TV
Co-production : TV 10 - Angers
Support : DV Cam
Année : 2004

Lire la suite... Retour...
45

Tran Van Khê - et le Viet Nam

Tran Van Khê est un grand musicien viêtnamien, qui s'est exilé en France il y a plus de cinquante ans.

Ce personnage, respecté et admiré par ses pairs et le public, a fait l'objet de nombreuses émissions, études et concerts, au cours desquels l'homme public a pu parler, jouer et chanter.

Mais pour la réalisatrice de ce portrait, il est l'oncle et surtout le père qu'elle s'est choisie.

Fiche Technique :
Réalisatrice: Thuy Thiên hô
Durée: 52 mn

Lire la suite... Retour...
46

Vu sur scène



Fiche Technique :
Un documentaire de Christophe Demigné.

Lire la suite... Retour...
47

Y a du biniou dans l'air !

Lorient, port de la Bretagne Sud, 60 000 habitants, est la capitale mondiale de la musique celtique. Le grand pèlerinage de la ville en est le Festival Interceltique, dont se tient la 32e édition : presque 600 000 personnes sont attendues sur une période de dix jours.

Une centaine de concerts et de concours d'instrumentistes de formations traditionnelles, des expositions et des salons vont se tenir pendant ces deux semaines festives, avec des temps forts comme "la Grande Parade", "les Nuits Magiques", "la Nuit du Port de Pêche", et les celtibars qui resteront ouverts jusqu’à l’aube.
Fondé en 1971, ce Festival est le rassemblement annuel de la culture celte. Il accueille chaque année 4 500 artistes : musiciens, danseurs, peintres, sculpteurs, écrivains, cinéastes… pour une fête qui remporte auprès du public un énorme succès et connaît une incroyable popularité. La programmation d'un festival de la taille de "l'Interceltique" est un dosage subtil, innovant et bien équilibré.

Fiche Technique :
Titre: « Y’a du Biniou dans l’air ! »
Réalisateur : Jean-Pierre Zirn
Durée : 52 minutes
Genre : Culture musicale
Support : Béta SP et DV Cam
Lieu de tournage : Lorient
Une production : TV Angers / Productions la Seine

Lire la suite... Retour...
48

Yoch'ko Seffer

Yoch'ko Seffer est une des personnalités les plus attachantes du Jazz français. Musicien d'origine hongroise, il s'est fait connaître en jouant avec des groupes français mythiques des années 70 (Magma, Zao, Neffesh Music, Perception...).

A 65 ans, il a enregistré son 65 ème disque au studio 105 à la Maison de la Radio.

Saxophoniste de free Jazz avec de petites ou grandes formations, compositeur, peintre et sculpteur, Yoch'ko est un artiste complet. Plasticien maniant quatre formes d'expression, il fabrique des sculptures sonores insolites qui participent à d'étonantes improvisations.

On le retrouve dans de chaleureux échanges musicaux avec ses amis de longue date, Christian Vander (toujours d’actualité avec Magma) à la batterie, Didier Lockwood au violon, Alain Bouhey au sax alto, François Cohen dit Faton au piano, et sa fille Debora. Quatre langages assemblés, séparés, mélangés ou qui s’imbriquent en une forme multiple, un festival plastique où la note de musique est couleur, et la couleur, musique : telle est la démarche de Yochko Seffer. Et pour finir, les coulisses d’un enregistrement où le jazz se marie avec un orchestre de chambre classique, le « String orchestra » : sa dernière composition, un album dédié à la mémoire de John Coltrane.

Fiche Technique :
Durée : 59 mn
Genre : Documentaire
Auteur : Jean Pierre Zirn
Réalisateur : Jean Pierre Zirn
Producteur délégué : La Seine Tv
Support : Dv Cam
Année: 2005

Lire la suite... Retour...
70

Becdecha, folle cadence

Une ballade imaginaire, au gré du temps… Dans les recoins du monde, sur la place publique, se cache un folklore qui foisonne entre l’ombre et la lumière, et qui murmure à mes oreilles… des merveilles…

Une aventure, la caravane musicale de BecDeCha allie mots, corps plastiques, rencontre de nombreux artistes. Ces invités d’horizons multiples participant aux concerts, sont toujours encadrés par des résidences, lieux de vie où se développent l’esprit et le contenu d’un temps restitué sur scène, le temps de la rencontre avec le public. Dans ce projet, ces personnalités artistiques accompagneront le trio et partageront un bout de chemin avec lui. Un trio de poètes du sonore. Plus que le trio lui-même, c’est plutôt les rencontres et les échanges qui vont donner la trame de ce film, en fait sans dévaloriser leur travail, la musique du trio est une continuité d’accompagnement. Un voyage musical dans la Venise verte de la région Poitou Charente.

Fiche Technique :
Production: La Seine Tv Réalisateur : Jean-Pierre Zirn Durée : 68’49’’ Année : 2012 Format : Full HD 16/9

Lire la suite... Retour...
71

Don Billiez, catalan africain blanc

Portrait de Don Billiez, saxophoniste, qui aime à se présenter comme le musicien " Catalan, Africain, blanc “. Les compositions de ce saxophoniste hors normes, des mélodies sublimes dans un lyrisme latin teintées de jazz et le groove. Don Billiez raconte l'histoire de sa musique résolument libre inspiré par les jardins méditerranéens enfance, on père " maraicher" en Catalogne, et le voyage initiatique d'un adolescent en retard sur les rives de la Musique du monde.

Le style d'expression allant du baroque à la libre, donne un timbre de grain unique qui tire chacun de ses instruments et rappelle ses influences musicales " Jim Pepper, Gato Barbieri , pharoa Sanders ... " Son répertoire constitué d'oeuvres originales est la fierté de ses racines catalanes et ses influences africaines et latines . Chacun des thèmes raconte une histoire : un morceau de film d'une terre d'Afrique se déroule dans l'imagination de l'auditeur, spectateur ici, dans ce documentaire musical émaillé d'images, de ses voyages de golf. L’enfance et l'itinérance qui ont formé sa personnalité que nous allons trouver dans les extraits de ses concerts passés et futurs. " Los Hortes ", " Human respect " … Oui, en effet, le respect pour les musiciens et de nombreux autres titres qui raconte la vie et les dures batailles du musicien, mais aussi sa vie aujourd'hui installé au pied des vignobles de la région couleurs ensoleillées de Provence. Ce sax sideman charismatique prétendu être aussi différents que Touré Kunda, Paul Personne ou Alain Bashung, nous conduira dans une année de concerts dans un voyage dans le sud ,de Briançon à Barcelone .

Fiche Technique :
Production: La Seine Tv Réalisateur : Jean-Pierre Zirn Durée : 58’23’’ Année : 2013 Format : Full HD 16/9

Lire la suite... Retour...
72

Bernard Lubat, l'amusicien

Entre L’Estaminet, haut lieu de la famille Lubat et le chapiteau avec ses concerts où l’on va retrouver Michel Portal, Di Donato, François Corneloup, Minvielle, Sclavis, Archie Shepp et bien d’autres, Bernard Lubat un musicien particulièrement atypique, entre Lacan et Coluche, formidable batteur, pianiste, accordéoniste, bruitiste, poète poïélitique comme il se dit, et prophète sans pays, agitateur depuis toujours, est le corps et âme de la Compagnie Lubat de Gasconha. Politique, action, et musique. Il ne ressasse jamais. Ne parle que du concert d’hier et de celui qui vient Et pour résumer : C’est quand il parle qu’il joue..

En musique improvisée, on ne choisit pas. Lubat tous les soirs c’est l'art d'improviser, l'art de s'improviser, de s'improviser improvisateur, et pour aller jusqu'au bout du bout, tout l'art de la composition est instantanée, individuelle et collective. A L’Estaminet d’Uzeste, il appris d’Alban son père la batterie, le communisme rural et l’accordéon. Bal, balluches, apéros, et aujourd’hui à Uzeste, la musique n’est pas que dans les concerts, elle est aussi dans les débats, les performances et les feux d’artifices. Avec son humour décapant, Lubat se moque de lui et du monde, dans la bonne humeur. «L'irrespectacle sans dessus dessous d'ici d'en haut en bas » comme le disent ses chansons. Concerts, one jazzman show, spectacles, récitals, opéra, et artifices, Sans compter les ateliers. C'est l'histoire d'un artiste avant-gardiste qui se demande jusqu'où ça commence le commencement… « Ce n’est qu’un combat, continuons le début!»

Fiche Technique :
Production: La Seine Tv Réalisateur : Jean-Pierre Zirn Durée : 59’42’’ Année : 2011 Format: Full HD 16/9

Lire la suite... Retour...
73

Léo Ferré legacy

Ce film est un hommage à Léo Ferré tourné avec ses « héritiers » musicaux, à l’occasion du 20ème anniversaire de sa mort l’an dernier. Introduit par « L’affiche rouge » ce poème d’Aragon mise en chanson par Léo, qui commémora cette année les 70 ans de l’exécution des résistants du groupe Manoukian au Mont Valérien, ce documentaire musical va exposer une dizaine d’artistes qui vont nous interpréter un titre de leur choix, et raconter ce qui les à amener à interpréter un des plus grands poètes de notre temps, mais aussi un pianiste talentueux, compositeur, et chef d’orchestre.

De la chansons française traditionnelle avec Philippe Guillard qu’il revisite de sa voix grave « La mémoire et la mer », jusqu'à l’interprétation jazz de Yves Rousseau avec Claudia Solal, les interprètes de Léo Ferré vont donner chacun une tonalité différente des titres les plus connus, tels que « les anarchistes » « Ni dieu ni maître » ou « Madame la misère » et d’autres moins comme « L’arlequin » ou « le Hibou de Paris ». Apres Alain Meilland, Angélique Ionatos et Christiane Courvoisier, place aux jeunes avec « Place des arts »pour « la vie d’artiste » un beau duo « Pauvre Martin » et en Italie où il finira sa vie avec Marie Ferré, les « Têtes de Bois » au festival annuel de San Benedetto, avant de terminer un beau morceau avec Annick Cisaruk « Où est cet univers » pour qui , Léo, c’est une résonnance énorme, c’est une parole importante à porter. Commenté par Richard Horville professeur de littérature et Christian Martinon avec Alain Fournier, organisateurs des festivals Léo Ferré à Gourdon en Quercy et à Aulnoye-Aymeries dans le nord de la France, les lieux symboliques où s’est attardé Léo Ferré, ce sont des pages d’histoire qui se racontent …Merci Léo

Fiche Technique :
Format: Full HD 16/9 Production: La Seine Tv Réalisation: Jean-Pierre Zirn Durée: 59’50’’

Lire la suite... Retour...